Site Néolithique

 

---Sa Poésie - Ses Favoris Une famille de Potiers
Une vie d'Or en sonnet Emaux Page d'accueil

 

 

 

Chapitre 1- Les tessons du Néolithique

"Ma" poterie néolithique se résume à quelques tessons liés à de saines émotions.Si d'aventure quelque Internaute, curieux de préhistoire et rêveur, lit ces lignes, peut-être aura-t-il envie d'aller voir ce qu'il est advenu de cet atelier lithique...qui fut planté en vigne vers 1973.

(Si vous saviez tous les trésors archéologiques qui sont oubliés ! En ce temps là "Monsieur" on marchait à pied, à peine si on savait lire...il n'y avait pas d'automobiles ou si peu, quant aux avions le maître d'école nous faisait sortir dans la cour de récréation si on en entendait un arriver....)

1.1 La matière première :

L'argile rouge provient probablement des environs immédiats de l'atelier lithique.Il n'est pas exclu que les potiers utilisaient l'argile qui remplissait les interstices de plaques de silex lacustre qui constituent le sous-sol de ce lieu.

Le fondant provient soit d'un calcaire lacustre blanc, soit de filons de calcite soit encore de stalactites.

1.2 Identification de ces tessons :

Comme je ne suis pas un spécialiste de la poterie du Néolithique je me suis référé pour identifier ces tessons à l'ouvrage Préhistoire Tome XV ayant pour titre les Dolmens du département de l'Hérault par le Docteur Jean Arnal ,ouvrage publié avec le concours du CNRS et édité en 1963 aux Presses Universitaires de France.

Pour ne pas entrer dans la polémique des datations, appellations et autres critères qui me dépassent je dirai ces tessons nous transportent vers nos ancêtres du Néolithique : les Pasteurs des plateaux, il y a 4500 ans ! Et ils ont le pouvoir de me faire rêver "moi qui ne rêve plus souvent"...

Dans l'ouvrage sus-cité le Dr.ARNAL distingue trois types de poteries:

le Ferrières récent et ancien et le Fontbuxien.

Il s'agit de Ferrières-les-Verreries dans le département de l'Hérault.Fontbuxien vient de Fontbouisse qui est une station préhistorique située non loin de Sommières dans le Gard, sur le territoire de la commune de Villevieille.La découverte en est due à D.Peyrolle. ( page 65 .Préhistoire du Languedoc Méditerranéen et du Roussillon .par Maurice Louis .1948 )

Le type chasséen ( Cet adjectif vient de Chassey-le-Camp localité de Saône-et-Loire.)

DIAGNOSTIC DIFFÉRENTIEL ENTRE LES POTERIES CHASSÉENNES ET DES PASTEURS DE FERRIÈRES ET DE FONTBOUÏSSE
 

Chasséen

Fontbuxien

Férrérien

Formes Ressemblance certaine dans la forme des vases carénés, non décorés, causes d'erreurs possibles Pas caréné.Forme en tulipe aux époques tardives.
Pâte Bien cuite lissée ou lissée au lissoir Moins bien cuite lissée à la main Moins bien cuite lissée à la main
Couleurs Beige, Blanc, Brique, Noir, Rouge. Rouge, fauve, noir brillant, gris Surtout fauve, gris, noir et brique.
Dégraissants Cristaux de calcite Calcaire amorphe Calcaire amorphe
Carène Unique Unique et multiple Absente
Moyens de préhension Anses, boutons chasséens, flûtes de Pan, cordons multiforés Anses rares, boutons percés non chasséens.Ni flûte de Pan,ni cordons multiforés. Anses rares, boutons percés rares, beaucoup de boutons non perforés.
Formes spéciales Cuillères et bouchons abondants. Cuillères et bouchons rares. Absence.
Décor Gravé. Motifs géométriques.Triangles quadrillages pointillés.Pastilles en relief rares. Gravé, cannelé,incisé. Métopes, damiers, registres.Incisions cunéiformes.Pastilles en relief. Presque jamais gravé.Incisé et cannelé.Uniquement des chevrons et des triangles de gros pointillés.Incisions cunéiformes très abondantes.

* Tableau relevé sur le livre PRÉHISTOIRE Tome XV (Fascicule unique) Jean Arnal Les dolmens du département de l'Hérault page 149.P.U.F 1964.

Voici d'autres ouvrages à l'élaboration desquels le Dr ARNAL a participé activement

Die Struktur des französischen Neolithikums auf Grund neuester stratigraphischer Beobachtungen. von Jean Arnal , Tréviers (Hérault) und Claude Burnez, Cognac (Dordogne). Sonderdruck aus 37.-38.Bericht der Römisch-Germanischen Kommission 1956-1957.

Le Gisement Néolithique de Roucadour (Thémines -Lot) IIIe supplément à GALLIA PRÉHISTOIRE (CNRS) par André Niderlender, Raymond Lacam et Jean Arnal. (1966) .

1.3 Les Tessons du Férrérien ancien:

Fragment d'un grand récipient, de 12 mm d'épaisseur . La pâte est rouge brique, le dégraissant est un calcaire pilé. Le décor, en relief est formé de deux cordons perpendiculaires et de trois boutons semi- sphériques.Sur l'un de ces boutons on distingue les empreintes digitales du potier.

Texture identique au précédent. Ces fragments devaient appartenir à des silos.

Ce tesson pourrait provenir du bord évasé d'une marmite d'environ 60 cm de diamètre.

Tesson rouge à l'extérieur, noir à l'intérieur, de 10 mm d'épaisseur avec un cordon en relief de 18 mm de large sur 10 mm de hauteur et impressionné avec l'extrémité de l'auriculaire dont on distingue nettement l'empreinte de l'ongle.Appartenait à un grand récipient à cordons en relief.

Tesson de même texture que le précédent mais les impressions sont faites avec l'extrémité d'un bâton arrondi.

Tesson rouge de 10 mm.d'épaisseur, avec un cordon de section triangulaire obtenu probablement en pinçant l'argile entre le pouce et l'index.

Tessons de 5 à 8 mm d'épaisseur.Pâte rouge et brune. Incisions faites avant cuisson avec un objet dur et pointu dont la largeur et la profondeur varient de 1 à 3 mm. Les motifs sont des traits parallèles au bord du récipient avec ou sans chevrons.C'est le décor caractéristique du Férrérien ancien.

1. 4 Les Tessons du Férrérien récent :

La décoration est essentiellement constituée d'incision cunéiformes faites semble-t-il avec des coups d'ongles

1. 5 Les tessons du Fontbuxien :

Tesson orné de cannelures typiquement fontbuxiennes Les deux cordons sont obtenus avec un lissoir en os.

Tesson noir à l'intérieur, marron à l'extérieur de 7 mm d'épaisseur avec un cordon formé de 5 tétons jointifs de 9 mm de diamètre et de 5 mm de hauteur. Ces protubérances paraissent obtenues en deux temps: d'abord on dépose un cordon d'argile, puis, à l'aide d'une lame on écrase le cordon à intervalles réguliers: l'argile monte et forme ces tétons.

Motifs fontbuxiens

1. 6 Les Tessons du Chasséen :

Tesson typique portant de larges cannelures. Le dégraissant est de la calcite.
Ce tesson de 18 mm d'épaisseur,a appartenu à un grand récipient. Il porte un trou de réparation, le dégraissant est de la calcite. La pâte qui est noire à l'intérieur a du être rouge à l'extérieur.

1. 7 Divers :

Fusaïole manche de cuillère en argile noire Argile pétrie ?

:'-(Qu'est-ce-que c'est ? Une tétine ;-) un tuyau de pipe :-o /*:o)

1.8 Quelques Anses :

Anse en lanière. L'ouverture est placée // à l'ouverture du récipient. Anse en lanière Anse à oreille perforée. Anse tunnelliforme.

Anses à oreilles bilobées

Anses trilobées et tétralobées

1.9 Thèmes décoratifs du Fontbuxien

 

1/ Cannelures en métope typique du Fontbuxien ; 2 à 11 Combinaisons de diverses cannelures; 12 combinaisons de cannelures et de pastilles écrasées; 13 et 14 décor incisé à cru ; 15 Décor gravé après cuisson ; 16 Décor à protubérances multiples.

1. 10 Le Ferrérien récent

Remarquer les pointillés, les incision cunéiformes , les chevrons ne se sont pas jointifs.

1. 11 Ferrérien 1 ou Ancien

 

Tableau extrait de l'ouvrage Préhistoire tome XV sus-cité page 136

1 à 4, Ferrérien ancien classique avec chevrons et triangles ; 5à 8, Décors plus rares, fond rayonnant, roue pointillée, chevrons déformés; 9 à 12, Pastilles en relief avec ou sans chevrons; 13 à 16 , Figurations anthropomorphiques ? de récipients. Le N° 13 est un Ferrérien récent; 17 à 20, Grands récipients à cordons en relief.

2. 0 Voyage à travers le temps.

En ce temps là j'appartenais au club très fermé qu'on appelait les artistes: d'une part , parce qu'eux seuls savaient choisir parmi les centaines de plaques de silex lacustre celle qui donnerait la flèche la plus dure, d'autre part parce qu'ils sortaient de ces plaques des formes si pures , si effilées, si harmonieuses, si équilibrées, que tous les chefs voulaient en posséder. Certains même les emportaient avec eux dans leur seconde vie.

Notre atelier regardait le sud-ouest abrité des vents et ombragé l' été. Un ruisseau prodiguait une eau pure et limpide qui chantait en sautillant sur des bancs de calcaire blanc. Nous trouvions dans son lit les galets qui nous servaient de percuteurs pour tailler des outils et des armes qu'on venait nous acheter de très loin jusqu'à un quartier de lune de marche.Nos flèches étaient redoutables avec leur belle teinte rose et leur pointe translucide.

Nos cabanes étaient construites à mi coteau, à une centaine de pas de l'atelier. Au nord étaient les potiers. L'argile rouge qui remplissait souvent des poches entre les bancs de silex servait de matière première. Le vallon voisin leur donnait les cristaux de calcite qu'ils utilisaient comme fondant. Ils cuisaient leurs œuvres en les plaçant d'abord dans des trous creusés à même le sol qu'ils recouvraient de branchages auxquels ils mettaient le feu pendant le temps que le soleil met pour parcourir la moitié de sa course. Souvent les femmes décoraient les poteries avec leurs doigts ou dessinaient des chevrons avec des os qu'elles affûtaient dans sur des aiguisoirs en cortex de silex que nous leur préparions. Ces potiers étaient aussi de vrais artistes ils fabriquaient même pour les filets des pêcheurs des poids.

 

2.1 La production de l'atelier lithique de Salinelles au lieu dit "La vigne du cade".

On reconnaît facilement la production de l'atelier lithique de Salinelles car la matière première est constituée par des plaques de silex lacustre dont l'épaisseur varie de quelques mm à trente centimètre et même plus.

Ces plaques étaient relativement faciles à tailler et on choisissait l'épaisseur suivant l'outil que l'on voulait fabriquer . Souvent il suffisait de "tomber" les bords de la plaque avec le percuteur et il était superflu doter le cortex.

Voici quelques échantillons de flèches.

Je distinguerai des objets nettement pointus, des objets arrondis. La plupart des préhistoriens désignent ces pierres taillées par l'usage qu' ils en feraient...Faisons comme eux car ils sont plus savant que moi et disciples de Descartes. Evidemment , lorsque au musée des Matelles, vous voyez une jolie flèche rose ,identique à celle que vous avez trouvée à Salinelles, plantée dans une vertèbre humaine, vous êtes bien obligé d'admettre que ces pointes étaient des armes ...quoique...

a) Les objets nettement pointus:

1°) les armes : pointes de flèches ( moins de 6 cm.) . Pointes de javelots.

2°) les objets utilitaires : perçoirs, tarauds, pics.

b) Les objets non pointus :

Racloirs, haches, couteaux, un aiguisoir , objets atypiques.

c) objets en pierre non caractéristiques de la station trouvés dans la vigne du cade

- une meule en calcaire coquillé. Une hache polie en amphibolite. Fragments de petites haches en amphibolite.Deux pendeloques en silex et une en calcaire blanc. Silex taillés multicolores.Deux perles en stéatite.

d) Les ossements:

1°) Les os d'animaux : Dents de bovidés . Sabot de bovidé. Os taillés en forme de spatules. Perçoirs en os.

2°) Os humains :

Extrémité supérieure d'un fémur probablement celui d'un enfant , où l'on voit très bien la fossette du ligament rond.
Deux fragments de fémur. Un fragment de péroné.
Un deuxième métatarsien, une phalangine, une phalangette.
Une tête de radius.
Une grosse molaire supérieure.

3. En guise de conclusion.

C'est pour faire plaisir à son lecteur assidu que ROR écrit et illustre cette conclusion

Le matin, le soleil, profile ses rayons
sur le toit arrondi de ma cabane rose,
car nous, les vrais potiers, nous voulons que les choses
soient belles et bien ornées comme le dit Yon.
 
Car Yon, vous le savez, danse en faisant des bonds
Quand nous faisons du feu, il mange le morose
Qui nous envoie la pluie et tous nos vases arrose...
Vite, sur cette argile, traçons de jolis ronds !
 
Ainsi chantait Ener, Grand Maître magnifique,
Qui seul parlait au Dieu avec des mots magiques
Et donnait de la Vie au monde minéral!
 
Le vallon répétait d'une voix grave et belle,
Son chant mystérieux, convainquant le rebelle...
Et le temps s'arrêtait pendant le madrigal.

 

.

 
Gouache de Von G. à l'âge de huit ans...

 

C'est fini...

 

page d'accueil